Moteurs & solutions pneumatiques

Comment opérer une maintenance sur votre moteur pneumatique ?

Olivier Ben Soussan
by Olivier Ben Soussan on 10 mars 2020 10:01:58

Vous pouvez assurer un haut niveau de performance de votre moteur pneumatique pendant de nombreuses années si celui-ci est utilisé et entretenu correctement. 

La bonne nouvelle c’est que l’entretien et la maintenance d’un moteur pneumatique n’est pas difficile. Fondamentalement, il y a deux éléments clés à surveiller de près : la lubrification et la filtration. Surveiller ces deux aspects, c’est garantir le bon fonctionnement de votre moteur pneumatique et s’assurer de performances optimales.

moteurs modec

En cas de changement de performance de votre moteur pneumatique, que se passe-t-il?

  • Les palettes sont usées

Les palettes assurent l'étanchéité entre le rotor et le stator et donc l'étanchéité des chambres de compression du moteur. Lorsqu’elles sont usées, l'étanchéité n'est plus assurée. Le rendement devient mauvais et donc le couple se réduit. Lorsqu’elles sont cassées, le moteur ne démarre plus ou se bloque. Et si celui-ci parvient à démarrer, on observe des vibrations. 

  • Les roulements à billes

Les roulements à billes assurent la rotation du rotor dans le stator pour la partie pneumatique, et le bon fonctionnement de la partie réduction. Lorsqu’ils sont usés on observe un jeu dans le roulement, un bruit de grattement et une rotation difficile. Ce qui impact directement le rendement du moteur.

  • Les filtres

Comme sur une voiture, les filtres assurent la qualité de l'air mais aussi de la lubrification à l'intérieur du moteur. En cas de saleté dans le filtre, le moteur est mal lubrifié. Si des poussières entrent dans le moteur on observe une réduction du débit d'air et donc du rendement de celui-ci. 

L’usure de chacun des éléments décrit précédemment, peut entraîner une réaction en chaîne. Par exemple, une mauvaise filtration entraînera une usure prématurée des palettes, qui lors du fonctionnement du moteur produisent des vibrations qui useront prématurément les roulements.

Il peut y avoir plusieurs raisons au mauvais état de ces différentes parties pneumatiques:

  • Une grande utilisation du moteur pneumatique

Le moteur pneumatique s'use plus rapidement au niveau de ses palettes s’il travaille à un couple très proche du couple de calage. Dans ce cas les palettes peuvent casser. Si le moteur pneumatique est utilisé à une vitesse proche de la vitesse à vide (très vite) alors les palettes s'usent plus vite.

  • Un réseau d'air défectueux

Un réseau d’air poussiéreux ou sale ou encore une pression du réseau non conforme peut impacter les parties pneumatiques de vos moteurs

Télécharger le manuel de maintenance

Maintenance d’un moteur pneumatique standard 

  • Maintenance d’un moteur pneumatique avec lubrification: lubrifier son moteur pneumatique ! 

L’étape de maintenance la plus importante est de s’assurer que le moteur pneumatique est bien lubrifié, en utilisant des produits spécifiquement adaptés aux besoins des moteurs pneumatiques. La lubrification dans l’air permet de protéger les palettes, tandis que la graisse à l’intérieur de la boîte de vitesses protège les engrenages.

Il est important d’utiliser l’huile adéquate pour lubrifier un moteur pneumatique. Un moteur à air comprimé génère constamment du froid en raison de la détente de l’air qui se produit dans la partie pneumatique. L’huile doit être suffisamment liquide pour lubrifier même lorsque le moteur fonctionne à très basse température. La viscosité et les caractéristiques techniques de l’huile sont donc essentielles.

Une bonne lubrification contribue également à réduire les effets possibles de l’humidité à l’intérieur du moteur en empêchant ou en minimisant les effets de la corrosion.

Utiliser le mauvais type d’huile présente un réel risque. Une lubrification incomplète de toutes les zones nécessaires conduira tôt ou tard à une baisse de performance - une vitesse ou un couple de démarrage réduit - et des dommages potentiels sur les palettes du moteur, ou pire, sur le cylindre (une pièce coûteuse à remplacer).  

L’huile est apportée sous forme de pulvérisation dans l’air d’alimentation. Lorsque le moteur n’a pas tourné depuis longtemps, il n’y a donc pas d’huile présente et il est conseillé d’insérer quelques gouttes directement dans l’orifice d’admission du moteur avant de démarrer. De même, avant l’arrêt du moteur, il est bon de le faire tourner quelques secondes avec un air bien lubrifié de manière à déposer une couche protectrice sur les pièces internes. 

L’huile utilisée dans un moteur pneumatique remplit trois fonctions principales :

  • La réduction des frottements entre pièces mécaniques. 

Il faut rappeler qu’un rotor tourne à une vitesse de 10.000 tours par minute environ. Sans lubrifiant adapté, les échauffements et l’usure des pièces internes au moteur poseraient rapidement des problèmes ! 

  • La protection des pièces internes lorsque le moteur est inerte. 

Le dépôt d’huile laissé par la dernière utilisation protège les pièces contre la corrosion et la poussière. 

  • L’étanchéité des chambres de décompression dans le cylindre. 

On le sait moins, mais l’huile contribue à l’étanchéité des chambres de décompression dans le cylindre, ce qui est critique pour la bonne efficacité et performance du moteur.

Quelle huile choisir ? 

Il existe plusieurs groupes d’huiles avec notamment la famille des huiles minérales et celle des huiles synthétiques. Chacune des natures d’huiles dispose de propriétés particulières qu’il convient d’employer avec justesse selon les contraintes liées aux applications. 

L’huile proposée par MODEC allie ces propriétés intrinsèques et la spécificité d’additifs rigoureusement sélectionnés pour porter son niveau de performance aux sommets de la technologie actuelle. Elle préserve ainsi chaque point de friction de phénomènes de dégradation, espace les interventions de maintenance et contribue activement à réduire la consommation énergétique des moteurs.

  • Maintenance d’un moteur pneumatique avec lubrification: vérifier le système de filtration

Vérifiez régulièrement les filtres et remplacez-les si nécessaire. Il ne s’agit pas d’une dépense conséquente, il est donc toujours préférable de changer les filtres si besoin plutôt que de risquer des dommages à l’intérieur du moteur dûs à des particules fines.

Vous devrez vérifier et éventuellement remplacer les palettes après environ 1 000 à 2 000 heures d’utilisation et ajouter de la graisse à la boîte de vitesses après environ 1 000 heures.

Quelques conseils de filtration 

Si de petites particules de poussière ou de métal pénètrent dans le moteur pneumatique, elles peuvent endommager les palettes et dégrader potentiellement la surface du cylindre. L’installation d’un filtre juste avant le point d’entrée d’air réduit le risque d’introduction de particules dans le moteur. 

Si elles y pénètrent, le moteur perdra en vitesse, en couple et donc en puissance. Remplacer des filtres est facile et coûte très peu, contrairement à remplacer un cylindre, donc gardez un oeil sur l’état de vos filtres !

 

Maintenance d’un moteur pneumatique sans lubrification

Pour les moteurs pneumatiques sans lubrification, un bon entretien se traduit par une surveillance régulière du système de filtration de l’air et par l’utilisation d’un air parfaitement sec. En l’absence d’huile à l’intérieur du moteur, les pièces métalliques doivent être maintenues au sec pour garantir un rendement élevé. La clé est de s’assurer en permanence qu’il n’y ait que de l’air extrêmement sec qui pénètre dans le moteur.

Les palettes à l’intérieur des moteurs pneumatiques sans lubrification doivent être contrôlées après environ 80 heures d’utilisation.

 

Que faire en cas de baisse de puissance de mon moteur pneumatique ?

Il faut agir rapidement. Si vous remarquez un changement dans la performance de votre moteur pneumatique, n’attendez pas dans l’espoir qu’il se règle tout seul. C’est probablement un problème facile à corriger, mais si vous ne le réglez pas, ce petit problème peut entraîner d’autres effets sur le fonctionnement du moteur. 

Voici une check-list pour vous aider à identifier d'où peut provenir le problème de baisse de puissance de votre moteur pneumatique:

  • Vérifiez le système de lubrification

Une vérification simple et rapide pour les moteurs standards consiste à placer un tissu ou un chiffon sec à l’échappement du moteur et de vérifier la présence de traces d’huile. Si les niveaux de lubrification sont corrects, il devrait y avoir de l’huile visible. S’il n’y en a pas, soit vous devez rajouter de l’huile, soit c’est une indication qu’il y a un problème dans le système de lubrification. Si vous remarquez des traces d’eau sur le tissu, cela pourrait aussi indiquer un problème potentiel. 

  • Vérifiez le filtre 

Est-il partiellement encrassé par des particules de poussière ? 

  • Vérifiez que le rotor tourne librement

- Si le rotor tourne librement, mais que le moteur ne fonctionne pas comme il le devrait, cela suggère l’existence potentielle d’un problème dans le train planétaire situé à l’avant du moteur, juste après la partie pneumatique. Vérifiez qu’il n’y ait pas d’anomalies avec l’arrivée d’air - la connexion est-elle correctement installée ? Le volume de la pression d’air est-il au bon niveau ?... 

  • Astuce : il y a une petite vis à l’arrière des moteurs pneumatiques Modec que vous pouvez tourner pour déplacer le rotor sans avoir à ouvrir le moteur. 
  1. -Si le rotor ne tourne pas librement : le problème se trouve à l’intérieur de la partie pneumatique du moteur. Dans ce cas, vous devez vérifier que les roulements, les palettes et le cylindre sont tous en bon état de fonctionnement.
  2.  

L’important était d’identifier le problème avant de commencer à effectuer une réparation. Cela peut éviter tout d’abord de remplacer des pièces inutilement ainsi que faire économiser du temps à l’opérateur, de l’argent à l’entreprise, et d’éviter de causer d’autres dommages. Par exemple, si les roulements sont cassés, le moteur perdra en puissance mais les autres pièces ne seront pas affectées. Cependant, si le cylindre est altéré cela pourrait endommager les palettes qui sont moins solides. 

Pour plus de conseils et d'information, n'hésitez pas à télécharger notre guide complet !

manuel-maintenance-moteur-pneumatique

spacer

Nos derniers blogs :

Laissez un commentaire

Etudes de cas : 4 applications de moteurs pneumatiques

LIRE UNE ETUDE DE CAS

Abonnement au blog